La communication non-violente

La communication non-violente

Marshall B Rosenberg a ouvert la voie !

La communication non-violente, pourquoi en parler sur un site dédié aux pratiques énergétiques ? Ce n’est pas uniquement pour l’éducation des enfants ?

Alors oui en effet, aujourd’hui la communication non-violente est omniprésente dans les discours liés à l’éducation des enfants, mais les enfants reproduisent aussi ce qu’ils voient de leurs parents. Comment s’adresser à eux de façon bienveillante quand on se crispe dans nos relations entre adultes ?

Alors voilà, nous sommes des êtres sociaux. De nombreuses études ont démontré que le bonheur était infiniment lié aux bonnes relations que nous entretenons avec notre entourage.

je pourrais vous faire des heures de soins énergétiques, si en rentrant chez vous, vous retrouvez un environnement lourd et dénué de sens, cela n’aura fait que vous apaiser un temps… puis dans quelques semaines de nouveau nous nous reverrons.

Les soins peuvent vous apaiser, vous faire prendre du recul, mais pour dénouer des relations de famille, de travail ou dans la sphère amicale, la communication non-violente selon Marshall B. Rosenberg est un sérieux allié.

Alors procurez-vous son livre « les mots sont des fenêtres, ou bien se sont des murs » et lisez, relisez et rerelisez pour être certain d’avoir tout compris. Je vous livre ici les grands principes de sa vision des choses, mais son livre (grâce aux exemples notamment) vous permettra de les mettre en pratique plus facilement.

Les grands principes face à une situation :

  • observer sans évaluer la situation (qu’est-ce qui se passe concrètement ?)
  • Identifier et exprimer ses sentiments (qu’est-ce que ça me fait ?)
  • Assumer la responsabilité de ses sentiments (nos sentiments proviennent de la façon dont nous choisissons de recevoir ce qui se passe)
  • Demander ce qui contribuerait à notre bien-être (de quoi ai-je besoin pour que les choses s’améliorent ?)

Plus facile qu’à faire, mais l’entraînement ça sert à ça !